L’Eau Embouteillé

Fiche d'Information: L'Eau Embouteillé

L'Eau Embouteillé

L’Association Canadienne des Embouteilleurs d’Eau définit l’eau embouteillé comme eau qui répond à tous les régulations fédérales et provinciales pour l’eau potable, est scellée dans un récipient sanitaire, et est vendu pour la consommation humaine. Potable signifie que l’eau est sûre pour la consommation humaine. Mais, les régulations pour l’eau embouteillée ne sont pas les mêmes que les régulations pour l’eau du robinet. La qualité de l’eau du robinet suit les Recommandations pour la Qualité de l’Eau Potable au Canada, mais ils sont seulement les recommandations, ils ne sont pas imposés par loi. L’eau embouteillé est réglementée par la loi sur les aliments et drogues de Canada et est exécutoire par la loi. Mais, quand même que les régulations pour l’eau embouteillé sont la loi, les recommandations pour l’eau du robinet sont plus rigoureux et complet que n’importe quels régulations pour l’eau embouteillé.

Quel genre d’eau est-ce que je bois?

Il y en a plusieurs genres différents d’eaux embouteillés, et chacun a des besoins spécifiques en ce qui concerne son origine, sa composition et le traitement. L’eau de source vient d’une source souterraine de laquelle l’eau coule naturellement à la surface et a moins que 500 parties par million de total des solides dissous (TDS). L’eau minérale est le même que l’eau de source sauf qu’il a plus que 500 parties par million de TDS. Dans les États-Unis, l’eau de source doit avoir moins que 250 parties par million de TDS. L’eau de source et l’eau minérale peuvent être ou ne peuvent pas être traitées. Seulement l’eau de source et l’eau minérale doivent être potables à leurs sources; tous les autres genres d’eau embouteillée ne doivent pas être potables à la source d’eau. L’eau de puits est eau qui répondra aux exigences d’eau de source sauf qu’il ne coule pas naturellement à la surface, et elle doit être forée pour obtenir l’eau. Eau de puits vient d’un aquifère libre, qui est une source d’eau qui a une couche imperméable d’argile ou de la roche en dessous d’elle.

L’eau de puits artésiens augmente sous sa propre pression d'un aquifère confiné, qui est un approvisionnement en eau souterraine qui a une couche imperméable d'argile ou de la roche en dessous et au-dessus. Il faut forer pour accéder l’eau artésienne. Pour plus d’information au sujet d’eau souterraine et les aquifères, voir le feuille de faits Eau Souterraine.

Eau distillée est du jet d’eau qui est collectionné de l’eau bouillante; l’eau du jet est recondensé et mis en bouteilles. L’eau distillée ne contient pas de microbes ou minérales naturelles qui existent dans l’eau. Eau purifié peut venir de n’importe quelle source, mais elle doit être traitée pour être exempte des produits chimiques; dans les États-Unis, eau purifié doit avoir moins que dix parties par million de TDS. Eau purifié contient ou ne contient pas de microbes; selon le genre de traitement qui a été utiliser. Eau purifié peut être traité par une variété de processus, incluant la filtration, distillation, déionisation et l’osmose inverse. Si l’eau a été traitée par distillation ou l’osmose inverse, elle sera exempte de tous les microbes.

Exploiter les sources d'eau souterraine

http://science.howstuffworks.com/environmental/green-science/bottled-water1.htm

L’eau stérile peut provenir de n’importe quelle source d’eau, mais elle est traitée pour inactiver tous les microbes de l’eau. Toute eau qui est étiqueté simplement « eau potable » est eau qui est destiné à la consommation humaine, et n’a pas d’ingrédients ajoutés sauf que les désinfectants sûrs et convenables. Fluorure peut être ajouté, si le montant total de fluorure est dans les directives nationales pour le fluorure en eau potable. Pour une sommaire des plusieurs genres d’eau embouteillé qui sont disponibles, voir l’article du CBC, Decoding the labels on bottled water

Comment est-ce que l’Eau Embouteillé est Réglée?

En Canada, l’eau embouteillée est réglée sous la loi sur les aliments et drogues de Canada, parce qu’après que l’eau est mis dans un récipient scellé, il est considéré un produit alimentaire. Ci-dessous est un sommaire de Division 12, qui règle l’eau embouteillé en Canada.

reglement canadienne de l'eau embouteillé
reglement canadienne de l'eau embouteillé

Il y en a un autre règlement qui n’est pas explicitement stipulé dans les règlements ci-dessus. Les produits d’eau embouteillée ne peuvent pas contenir aucune Pseudomonas aeruginosa, qui sont les bactéries qui peuvent être trouvé dans les eaux de sources, et ont été jugé responsable de maladies gastro-intestinales.

De ces neuf règlements pour l’eau embouteillée, cinq règlements concernent les exigences d’étiquetage et un règle la glace préemballée, qui laisse seulement trois règlements pour la qualité d’eau embouteillé. Les trois qui concernent la qualité d’eau sont B.12.001, qui règle d’où l’eau minérale et l’eau de source sont obtenus, B.12.004 qui indique la concentration maximale de bactéries qui peuvent être dans l’eau embouteillé, et B.12.006, qui indique les règlements pour l’eau embouteillé, autre que l’eau minérale et de source. Ces trois conditions ne sont pas suffisantes pour assurer qu’il n’y a aucune bactérie, parasite ou virus dans l’eau. Il est un mythe commun que si les coliformes fécaux ne sont pas présents, l’eau est sûre pour la consommation. Les contaminants chimiques, par exemple, ne peuvent pas être détectés par la présence des coliformes fécaux.

Sous les règlements de la loi sur les aliments et drogues, le gouvernement fédéral est autorisé de prendre action lorsque les produits représentent un danger pour la santé des consommateurs. Et parce que le Canada utilise les Recommandations pour la Qualité de l’Eau Potable au Canada pour évaluer la qualité d’eau du robinet, les fabricants de l’eau embouteillé sont généralement censés d’assurer que les contaminants chimiques et radiologiques ne dépassent pas les concentrations maximales acceptables, tels qu’énoncés dans les Recommandations pour la Qualité de l’Eau Potable au Canada.

Mais, il y en a très peu de responsabilité pour assurer que les fabricants d’eau embouteillée suivent les Recommandations. Les inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments visitent les usines d’eau embouteillée un fois dans une période de 12 à 18 mois. Aussi, il y en a rien pour régler comment souvent l’eau embouteillé doit être testé pour les contaminants bactériens, chimiques ou radiologiques. Dans les États-Unis, les usines d’eau embouteillée doivent tester les eaux de source et les produits finis au moins une fois par semaine pour les contaminants microbiologiques et au moins une fois par année pour les contaminants physiques, chimiques et radiologiques. L’Association canadienne desembouteilleurs d’eau définit un code de pratiques contraignantes pour ses membres, mais l'adhésion est volontaire et l'adhésion n'est pas écrite sur l'étiquette de la bouteille.

Dans une étude récente, le Conseil de défense des ressources naturelles, dans les États-Unis, a étudié les différences entre eau potable et eau du robinet. Dans le rapport, ils ont discuté une concerne de contamination qui a prit place en Massachusetts il y en a plusieurs années. Ce cas illustre le manque de responsabilité dans l’industrie d’eau embouteillée. Un puits commercial, situé dans le stationnement d'un entrepôt industriel, a fournit « eau de source » a plusieurs embouteilleurs d’eau; le puits était aussi situé près d’un site de déchets dangereux. Plusieurs fois entre 1993 et 1996, il a été trouvé que l’eau du puits contenait des niveaux élevés de trihalométhanes et d’autres contaminants. Les niveaux de trihalométhanes ont constamment dépassé les standards mis en place par l’agence de protection de l’environnement et de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’eau du robinet et l’eau embouteillé. Cette compagnie a continué à vendre de l’eau sans rechercher la cause de la contamination, et personne les à autorisé d’opérer! La concerne à continuer jusqu’au temps qu’un travailleur de la compagnie a révélé la concerne au public; aujourd’hui, le puits n’est plus utilisé.

Les règlements pour l’eau embouteillée sont beaucoup moins rigoureux que les Recommandations pour l’eau du robinet. Le diagramme suivant résume des différences importantes entre les règlements de l’agence de protection de l’environnement pour l’eau du robinet et les règlements de la FDA pour l’eau embouteillé dans les États-Unis.

Comparaison Entre les Règlements des États-Unis pour l’Eau du Robinet et l’Eau Embouteillé
  1. FDA requière l’approbation d’état ou locale des sources d’eau en bouteille mais il n’y a pas de définition ou contrôle fédérale de ce que peut être une source pour l’eau embouteillé; l’exigence de la FDA « source approuvée » a donc été appelé un « mirage de régulation ».
  2. Grande ville réfère aux systèmes de villes qui servent 100000 personnes ou plus. Une grande ville qui utilise seulement les puits devrait se conformer à toutes les exigences d’une ville qui reçoit son eau potable d’une source d’eau de la surface, sauf si ces puits ne seraient pas sous l’influence d’eau de la surface, actuellement il ne devrait pas désinfecter, filtrer, ou tester pour Cryptosporidium, Giardia, ou les virus. Une règle nouvelle pour ces systèmes approvisionnés par eau souterraine a été mis en place en 2002, qui exige que quelques des villes qui utilisent des puits désinfectent ou filtrent l’eau et faite la surveillance microbienne additionnelle.
  3. Les Amendements de l’Acte sur l’Eau Potable en 1996 exigent que les états, sujet aux recommandations de l’agence de protection de l’environnement, doivent former et certifier les opérateurs de tous systèmes d’eau publique. Les règles de l’agence de protection de l’environnement pour mettre en œuvre cette disposition devraient être publiées en février 1999.
  4. Petite ville réfère à une ville de 20000 personnes. Une petite ville utilisant d’eau de la surface doit se conformer à toutes les mêmes exigences mentionnées pour une grande ville qui utilise l’eau de surface sauf que la fréquence des tests pour les coliformes serait 20/mois, et couramment il n’y a aucune exigence pour les tests de virus de Cryptosporidium ou de Giardia pour les petites villes.

Il y en a des différences importantes à noter de ce diagramme, incluant le fait que l’eau embouteillé ne doit pas être désinfectée, tester pour les virus, et les compagnies ne doivent pas utiliser les opérateurs et laboratoires certifiés. Alors que les recommandations pour l’eau potable en Canada ne sont pas aussi rigoureuses que les recommandations dans les États-Unis, il y en a quand même une différence significative entre les recommandations canadiennes pour l’eau potable et les règlements pour l’eau embouteillé. Par exemple, en Toronto, l’eau potable est testée chaque quatre heures pour les bactéries; en 2004, l’eau du robinet en la ville de New York a été testée 430600 fois (presque chaque minute)!

Il y en a plusieurs contaminants qui sont régler plus rigoureusement dans le cas d’eau du robinet, incluant les bactéries de coliformes fécaux. L’eau du robinet n’est pas permis d’avoir de E. coli ou debactéries de coliformes fécaux. La présence des coliformes fécaux est d’habitude utiliser comme un indicateur que c’est possible qu’il y en a des pathogènes dangereux dans l’eau. Le diagramme suivant résume quelques des différences entre les régulations dans les États-Unis pour l’eau embouteillé et l’eau du robinet.

Différences Entre les Règlements des États-Unis pour l’Eau Embouteillé et l’Eau du Robinet

Aussi, plusieurs contaminants, incluant l’amiante et le bromate, sont requis d’être surveiller dans l’eau du robinet, mais non pas dans l’eau embouteillé. Juste comme avec l’eau potable, chaque pays ou région peut avoir les recommandations ou standards différents concernant la qualité d’eau embouteillé. Les standards européens pour l’eau embouteillée sont plus rigoureux que les standards et recommandations en Canada et les États-Unis. L’eau embouteillée qui est importée en Canada doit suivre les régulations pour l’eau embouteillée sous la loi sur les aliments et les drogues de Canada.

Alors, est-ce que l’eau embouteillée est vraiment plus sûre que l’eau du robinet?

La pluparts des experts conviennent que, dans la plupart des régions des pays développer, eau potable municipale traitée est aussi sûre que, ou plus sûre que l’eau embouteillé, et une fraction du prix. Il y en a plusieurs mythes que les fabricants de l’eau embouteillée sont très bons à perpétuer. En premier, il y en a le mythe des sources souterraines; l’association internationale des eaux embouteillées dit dans leurs feuilles de faits que, par loi, les sources et les puits, doivent être protéger d’intrusion de surface et des autres influences environnementales. Cette exigence aide à assurer que les contaminants d’eau de la surface comme Cryptosporidium et Giardia ne sont pas présents. (http://www.bottledwater.org/content/faqs). Alors que l’eau des sources souterraines est moins susceptible de contenir Cryptosporidium et Giardia que les eaux de la surface, il y en avait, dans le passé, des manifestations de Cryptosporidium et Giardia, à cause de la contamination des eaux souterraines. L’eau souterraine peut devenir contaminer dans un grand nombre de manières, incluant lixiviation des sites d’enfouissement, infiltration de pesticides sur les fermes et les sources industrielles. Pour plus d’information au sujet de la contamination d’eau souterraine, voir la feuille des faits Eau Souterraine. Aussi, l’eau peut devenir contaminer quand elle est embouteillée, si l’on ne fait pas attention. Alors que la protection des sources d’eau aide à protéger la qualité de l’eau, il est le type de traitement qui assure qu’il n’y aura aucun pathogène de Cryptosporidium ou Giardia dans l’eau, et non pas la source. En fait, le diagramme suivant résume les processus de traitement que les Centres pour le Contrôle et la Prévention des maladies des États-Unis listent comme efficace et inefficace contre Cryptosporidium.

Processus de Traitement Qui Sont Efficace contre Cryptosporidium

Un autre mythe commun à propos d’eau embouteillé est l’origine; seulement eau minérale et eau de source doivent provenir d’une source souterraine. Dans les États-Unis, il est estimé que plus de 25 pour cent de toute l’eau embouteillée provient d’eau du robinet. Pour produire l’eau Dasani, Coca-cola prend l’eau des eaux de la surface de Calgary, Alberta, et Brampton, Ontario, filtre l’eau cinq fois et ajoute des minérales à l’eau. Pepsi utilise l’eau de Vancouver, Colombie-Britannique, et Mississauga, Ontario, pour produire l’eau Aquafina. Récemment, une campagne américaine appelé « Think Outside the Bottle », a informé le public de la source d’eau d’Aquafina, et a encouragé Pepsi d’inclure la source explicitement sur l’étiquette des bouteilles. En juillet 2007, Pepsi a convenu d’écrire « Source d’Eau Publique » sur leurs bouteilles d’eau Aquafina.

Un troisième mythe est que l’eau embouteillé est meilleure parce qu’elle inclut moins de produits chimiques que l’eau du robinet. Dans les États-Unis, plusieurs des standards de contaminants chimiques sont les mêmes pour l’eau du robinet et l’eau embouteillé. Les seuls standards qui sont plus rigoureux pour l’eau embouteillé sont ceux pour cuivre, fluorure et plomb. Et fluorure est, dans une certaine mesure, bon pour la santé. Une étude par les Centres pour le Contrôle et la Prévention des maladies a conclu que fluorure était une addition à l’eau du robinet qui est bonne pour la santé, et a recommandé que les fabricants d’eau embouteillé inclut le montant de fluorure total sur les étiquettes des bouteilles. Il y en a beaucoup de spéculation que les enfants qui boivent l’eau embouteillé sont plus susceptibles à les caries que les enfants qui boivent l’eau du robinet, parce que la plupart des municipalités ajoutent du fluorure à leur eau potable.

Beaucoup de personnes achètent l’eau embouteillé parce qu’ils n’aiment pas le chlore dans leur eau potable, soit pour des raisons de santé ou des raisons esthétiques. Mais, les petit montants de chlore dans l’eau peuvent la garder sûre et potable. Quand l’eau traverse le procès de chloration, un petit montant est gardé dans l’eau, pour qu’elle reste sûre pendant que l’eau voyage d’usine de traitement d’eau au robinet. L’ozonation est un procès que beaucoup de compagnies d’eau embouteillé choisissent d’utiliser, parce qu’ozone est un désinfectant efficace et ne change pas le goût de l’eau, comme la chloration. Mais, traitement d’ozonation ne restent pas efficace aussi longtemps que la chloration. Selon la température d’entreposage, les bactéries peuvent multiplier assez rapidement dans l’eau embouteillée. Le tableau ci-après illustre la croissance rapide des bactéries dans deux différentes bouteilles d'eau.

CHP Croissance des Bactéries dans Deux Bouteilles d’Eau Entreposer

Les études ont démontré que, après seulement une semaine en entreposage, les comptes de bactéries totales peuvent augmenter 1000 fois ou plus dans l’eau minérale. L’eau non-gazéifiée garder dans les récipients plastiques apparaît de permettre les niveaux de bactéries d’augmenter plus rapidement que l’eau gazéifiée en récipients fait du verre.

Aussi, au même temps que les compagnies d’eau embouteillé perpétuent l’idée qu’il n’y a pas de chlore dans l’eau embouteillé, les sous-produits de chlore ont été trouvés dans l’eau embouteillé. En fait, la recommandation américaine pour trihalométhanes (abrégé THMs; ceci sont des sous-produits de chlore qui sont potentiellement dangereux) est plus rigoureux pour l’eau du robinet que pour l’eau embouteillé.

Les gens tombent-ils vraiment malades en buvant l’eau mis en bouteille?

Il y a eu plusieurs d’épidémies portées par l’eau embouteillé contaminée. Les Centres pour le Contrôle et la Prévention des maladies a documenté une épidémie de choléra dans les 1970s dans Portugal. La source d’eau contaminée d’une compagnie d’eau embouteillée a résulté dans 2467 cas hospitalisé de choléra et 48 décès. Un petit nombre de ces personnes ont devenu malade après qu’ils ont fréquenté une station thermale qui a reçu son eau de la même source d’eau que l’eau embouteillé, mais la majorité des maladies ont été attribué à l’eau embouteillée.

En 1994, une épidémie de choléra a prit place dans un territoire des États-Unis dans les Îles Mariannes. Environ un tiers des résidents de l’île ont bu cette marque d’eau embouteillé, qui a été contaminé avec Vibrio cholerae. Des milliers de personnes ont peut-être été exposé à la bactérie, mais au moins 11 ont devenu malade (quatre d'entre eux ont dû être hospitalisés). Dans le passé, la compagnie qui a produit l’eau embouteillé était en difficulté pour n’avoir pas nettoyer les bouteilles correctement.

En 2004, Coca-cola a rappelé sa ligne entière d’eau embouteillé Dasani du marché britannique, après qu’il a été trouvé que les niveaux de bromate dépasser les normes juridiques. En mars 2007, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a émis un avertissement à propos des niveaux excessifs d’arsenic dans une marque importé d’eau minérale. Il y en a quelques rappelles d’eau embouteillé qui sont gardés relativement privé, de sorte que la publique ne connaît toujours pas. Dans autres circonstances, les fabricants d’eau embouteillée utilisent les pratiques qui ne protègent pas l’eau de contamination; ces pratiques peuvent rester inaperçues pour des longs périodes de temps, à cause du manque de la responsabilisation dans l’industrie d’eau embouteillé.

Qui boit l’eau embouteillé? Quelle est la taille du marché de l'eau embouteillée?

La carte ci-dessous montre les montants d’exports et d’imports d’eau embouteillée dans les régions diverses du monde. L’Europe d’ouest produit des grandes quantités d’eau embouteillée (grands exportateurs), mais ils sont aussi les grands consommateurs d’eau embouteillée (grands importateurs).

Grands Exportateurs et Importateurs d’Eau Embouteillé

Le diagramme suivant montre la consommation par habitant d’eau embouteillé dans les régions diverses du monde entre 2000 et 2003. Les Nord-Américains, en générale, sont parmi les plus grands consommateurs de l’eau embouteillée, mais la basse production dans l’Amérique de Nord exige que le Canada et les États-Unis importent la plupart de leur eau embouteillée.

Consommation Par Habitant d’Eau Embouteillé dans les Régions Diverses du Monde

En 2005, les Canadiens ont payé 652,7$ millions pour consommer 1,9 milliard litres d’eau embouteillé. Cela équivaut environ 60 litres par habitant dans une année. La ville de Toronto estime qu’une litre d’eau du robinet en Canada coûte moins qu’une dixième d’un sous. Le prix d’eau embouteillé varie de 240 fois à 10000 fois le prix d’eau du robinet.

Un scrutin Américain de 1993 a trouvé que 35 pour cent des personnes qui buvaient l’eau embouteillé ont fait cela primairement à cause des concernes à propos de la qualité d’eau du robinet. Une autre 12 pour cent des personnes buvaient l’eau embouteillé à cause des concernes au sujet de la santé et ils voulaient une boisson substitut pour le jus ou la boisson gazeuse. Cela laisse 53 pour cent des buveurs d’eau embouteillé qui n’étaient pas concerné à propos de la qualité d’eau du robinet mais achetaient quand même l’eau embouteillé. Ces statistiques ont peut-être changé après la manifestation de Cryptosporidium en Milwaukee en 1993 qui a tué plus que 100 personnes et la manifestation d’E. coli en Walkerton en 2000 qui a tué sept personnes, mais il y a encore beaucoup de gens qui achètent des bouteilles d'eau pour le bien des apparences.

La production d’eau embouteillée est une grande industrie, et l’industrie continue de grandir et d’élargir. En 2000, il a été rapporté que 119,8 trillion litres d’eau embouteillé ont été produit dans le monde; en 2003, cette numéro a augmenté à 153,1 trillion litres d’eau embouteillé! En 2003, la valeur de la production d’eau embouteillée était 45,8$ milliards! En 2000, le marché d’eau embouteillé dans les ÉtatsUnis seulement avait une valeur de 5,7$ milliards!

Pourquoi est-ce que je ne devrais pas boire d’eau embouteillé?

Si le fait que l’eau du robinet et l’eau embouteillée sont de qualité similaire, particulièrement dans les régions urbaines des pays développer n’est pas assez de vous encouragez d’épargnez d’argent en buvant l’eau du robinet, voici quelques autres raisons : La production d’eau embouteillée exige plus de ressources naturelles et d’énergie que le traitement d’eau du robinet et sa distribution. Un grand montant de ressources et d’énergie est utilisé pour mettre l’eau dans les bouteilles et pour les transporter autour du monde. Selon ABC News, 57 grammes d’huile sont utilisés pour transporter une bouteille d’une-litre d’eau français à Chicago. David Coale, d’Acterra, a calculé le montant d’huile qui sera utilisé pour transporter plusieurs marques de leurs sources à Californie. L’image ci-dessous illustre ces résultats, il a versé le montant d’huile qui sera requis dans chaque bouteille d’eau.

Le Montant d’Huile Requis pour Envoyer les Bouteilles d’Eau Autour du Monde

Dans une année, les fabricants utilisent environ 2,7 million tonnes de plastique pour embouteiller eau. La plupart d’eau embouteillée vient dans les bouteilles plastiques, fabriqué de polyéthylène téréphtalate (PET). Il exige 17,5 kilogrammes d’eau pour produire une kilogramme de PET et le processus émet plusieurs polluants d’air. Il exige 1,5 million de barils d’huile (assez pour faire marcher 100000 voitures pour une année!) pour produire assez de bouteilles pour satisfaire la demande annuelle dans les États-Unis.

En outre, les scientifiques pensent que PET contient les produits chimiques dangereux et les bouteilles d’eau peuvent prendre plusieurs années pour se dégrader. Une étude canadienne en 2006 a trouvé qu’après que les bouteilles qui contenaient de PET ont été stockée pendant six mois, un niveau significatif d’antimoine (qui est un produit chimique toxique) a lixivié de la plastique dans l’eau.

Bisphénol A est un produit chimique synthétique qui est trouvé dans les biens de consommateur en plastique et en conserve, incluant les bouteilles d’eau transparent fabriqué de PET. Le produit chimique est dérivé du pétrole et le volume de son production est couramment un des volumes de production les plus élevés des produits chimiques. Les plastiques qui utilisent bisphénol A sont généralement identifiées  par un triangle avec le nombre sept écrit à l’intérieur. Il y en a du concerne émergeant que bisphénol A peut être un disrupteur d’hormone, qui est un produit chimique qui agit comme une hormone synthétique (œstrogène ou androgène), et peut causer une variété de maladies et de défauts, incluant le cancer, les fausses couches et les défauts de naissance. Pour plus d’information au sujet des contaminants émergeants, incluant les disrupteurs d’hormone, voir la feuille des faits au sujet des

Bisphénol A a été montré à agir comme une hormone sexuelle féminine et a été associé avec les risques augmenter de cancer, de fausses couches et de défauts de naissance. Les chercheurs ont connu que bisphénol A peut agir comme œstrogène synthétique depuis les années 1930, mais la production n'a cessé d'augmenter depuis les années 1950. Le gouvernement canadien a sélectionné bisphénol A comme un des 200 produits chimiques qui sont utilisés couramment qui nécessitent plus de recherche pour déterminer comment dangereux le produit chimique est vraiment. Le caractéristique peu commun de bisphénol A est qu’il apparaît qu’il est plus dangereux à de doses basses qu’à de doses élevées. Il y en a des recommandations canadiennes pour bisphénol A, mais les effets sur la santé ont été observé dans les animaux qui ont reçu les doses jusqu’à mille fois moins que la limite maximum qui a été fixée par Santé Canada en 1999. Plusieurs environnementalistes comparent bisphénol A avec les cigarettes, énonçant que bisphénol A sera la prochaine industrie de tabac.

Une autre concerne au sujet d’eau embouteillé est le grand numéro de bouteilles plastiques qui terminent dans les décharges. Il est estimé que 88 pour cent des bouteilles d’eau ne sont pas recyclé. En 2002, le Conseil de l’Environnement et l’Industrie des Plastiques a estimé que les Canadiens ont jeté 65000 tonnes de récipients de boisson PET, beaucoup d’eux des bouteilles d’eau, dans la poubelle, au lieu de les recycler. Ceci permis des produits chimiques nocifs dans les bouteilles d’eau plastiques de lixivier dedans les approvisionnements d’eau tout près. Et, malheureusement, recycler la plastique n’est pas aussi facile que les personnes ont tendance à penser. Les fabricants d’eau embouteillée n’utilisent pas typiquement la plastique recyclé, à cause du coût, et même les bouteilles plastiques recyclées contiennent, en générale, plus de la nouvelle plastique que la plastique recycler.

Les Bouteilles d’Eau dans la Poubelle

http://science.howstuffworks.com/environmental/green-science/bottled-water4.htm

Buvez d’eau embouteillé, quand il y en a d’accès à l’eau potable sûre du robinet, est une action qui favorise inégalité autour du monde. Il y en a des millions de personnes sans d’accès à l’eau potable sûre et des installations sanitaires adéquates. Selon l’Institut Internationational d’Administration de l’Eau, l’eau sûre pourrait être fournie à tous les personnes dans le monde pour environ 1,7 milliards de dollars par année, en additionne à l’argent qui est couramment dépensé sur l’eau. L’assainissement améliorer coûtera 9,3 milliards de dollars additionnels par année. Mais, tout ensemble, ceci est moins que 24 pour cent des 46 milliards de dollars que l’industrie d’eau embouteillé vaut.

Si les tendances de la consommation courante continuent, l’eau embouteillée pourrait mener à la privatisation des approvisionnements en eau municipaux. Au même temps que les taux de consommation augmentent, le montant d’eau qui est requis par les compagnies aussi augmente. Les sources d’eau que les usines de traitement d’eaux municipales ont utilisée pour fournir d’eau pour les communautés sont rachetées par les compagnies d’eau en bouteilles. Au cours des dernières années, il y a eu des spéculations sur la vente d'eau douce du Canada, y compris l'eau des Grands Lacs, qui détiennent 20 pour cent de l’eau douce de la surface du monde.

Qu’est-ce que je peux faire?

Si l’eau traitée par votre municipalité est sûre, et vous n’avez pas des raisons reliés à la santé de boire l’eau embouteillé, ne buvez pas l’eau embouteillé! Il y en a tant d’avantages d’éviter l’eau embouteillé, incluant le prix, la pollution, et les risques pour la santé qui sont liées à l’eau embouteillé.

Si vous choisissez de boire l’eau embouteillée, pour n’importe quel raison, voici quelques conseils pour minimiser le risque de contamination et l’impacte de la pollution :

  • Quand vous achetez votre eau embouteillée, vérifiez l’intérieur et l’extérieur de la bouteille pour des irrégularités. Regardez pour les scelles brisés, matériel qui flotte dedans, ou n’importe quoi d’autre.
  • Vérifiez l’étiquette de la fabrication, la date « meilleur avant », l’analyse chimique, la méthode du traitement, et le genre d’eau.
  • Faite votre recherche. Avant de choisir une marque d’eau embouteillée, recherchez la compagnie, l’origine de l’eau et les traitements qu’ils ont utilisés. Le Conseil de défense des ressources naturelles a complété récemment une étude de quatre ans d’eau embouteillé, qui a inclut les tests sur plus de 1000 bouteilles et 103 marques d’eau embouteillé. Le Conseil de défense des ressources naturelles a trouvé qu’au moins un échantillon d’environ un tiers de l’eau testé contenu la contamination significative (où la contamination significative veut dire qu’il a violé les standards ou les recommandations). Les contaminants qu’ils ont trouvé ont inclut arsenic, trihalométhanes (incluant chloroforme), bactéries de comptage hétérotrophe sur plaque (CHP) excessives et les niveaux de nitrates augmenté (mais sous les recommandations). Vous pouvez lire plus à propos l’étude à http://www.nrdc.org/water/drinking/bw/bwinx.asp.
  • Recherchez les habitudes de recyclage et de la pollution des compagnies d’eau embouteillée. L’eau Gaia est embouteillée en Caledon, Ontario et utilise les bouteilles en verre recyclé pour leur eau (ils ramassent même les vieilles bouteilles dans quelques endroits). Une compagnie en Colorado appelé BIOTA utilise une bouteille en plastique biodégradable à base de maïs qui peut se décomposer dans trois mois ou moins. • Acheter l’eau embouteillée dans les bouteilles en verre, au lieu des bouteilles en plastique. Les bouteilles plastiques contiennent les produits chimiques potentiellement dangereux, et ils encouragent la croissance bactérienne plus vite que les bouteilles en verre.
  • Achetez les produits avec les capsules de bouteille aucun déversement, ce qui veut dire que l’eau ne peut pas déverser et l’air ne peut pas entrer dans l’eau embouteillé lors du remplacement de la bouteille dans le refroidisseur.
  • Réfrigérez la bouteille une fois qu’elle est ouverte, et si vous pouvez, réfrigérez la bouteille avant qu’elle est ouverte aussi. Si vous ne pouvez pas réfrigérer l’eau embouteillée, gardez-le dans un endroit frais, sec et sombre.
  • Nettoyez votre refroidisseur régulièrement.

Pour plus d’information au sujet des concernes à propos d’eau embouteillé, lisez l'article récent intitulé Banned! Top chefs just say no to serving bottled water - and yes to helping the environment.

La Fondation de l’Eau Potable Sûre a des programmes éducationnels qui peuvent supplémenter l’information trouvé dans cette feuille de faits. Opération Goutte d’Eau regarde aux contaminants chimiques qui sont trouvés dans l’eau; il a été conçu pour les cours de science. Opération Écoulement d’Eau regarde à comment l’eau est utilisé, d’où il vient et combien il coûte; il a des leçons qui ont été conçu pour les classes d’études sociales, de mathématiques, de biologie, de chimie, et de science. Opération l’Esprit d’Eau présente une perspective Amérindienne d’eau et des concernes autour d’eau; il a été conçu pour des cours d’études des Premières Nations ou des cours d’études sociales. Opération l’Eau Saine regarde à des issus communs de la santé concernant l’eau potable en Canada et autour du monde et a été conçu pour une collaboration de santé, science et études sociales. Opération Pollution d’Eau met l’accent sur comment la pollution d’eau se produit et comment il est nettoyé et a été conçu pour une collaboration de science et des études sociales. Pour accéder plus d’information sur ces et autres activités éducationnels, et aussi les autres feuilles de faits, visitez le site web de la Fondation de l’Eau Potable Sûre à www.safewater.org.

Ressources:

Canadian Bottled Water Association. http://www.cbwa.ca/

Canadian Broadcasting Corporation. September 2006. Decoding the labels on bottled water. http://www.cbc.ca/blueprintalberta/features/labels.html.

Centers for Disease Control and Prevention. September 2005. Preventing Cryptosporidiosis: A Guide to Water Filters and Bottled Water. http://www.cdc.gov/parasites/crypto/gen_info/filters.html.

City of Toronto. 2007. Toronto Water – Frequently asked questions. http://www.toronto.ca/water/faq.htm.

Corporate Accountability International. http://www.stopcorporateabuse.org/cms/.

Health Canada. May 2009. Frequently Asked Questions About Bottled Water. http://www.hc-sc.gc.ca/fnan/securit/facts-faits/faqs_bottle_water-eau_embouteillee-fra.php.

Horng, Eric. July 2007. ABC News: Do Bottled Water Drinkers Consume Oil? http://abcnews.go.com/WN/GoingGreen/Story?id=3351812&page=1.

International Bottled Water Association. 2011. http://www.bottledwater.org.

Centers for Disease Control and Prevention. June 2011. Drinking Water. http://www.cdc.gov/healthywater/ drinking/

Layton, Julie. 2007. How Bottled Water Works. http://home.howstuffworks.com/bottled-water.htm.

Morbidity and Mortality Weekly Report. August 2001. Recommendations for Using Fluoride to Prevent and Control Dental Caries in the United States. http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/rr5014a1.htm.

Mittelstaedt, Martin. April 2007. ‘Inherently toxic’ chemical faces its future. http://www.theglobeandmail.com/news/national/inherently-toxic-chemical-faces-its-future/article 1073442/?page=all.

Natural Resources Defense Council. March 1999. Bottled Water: Pure Drink or Pure Hype? http://www.nrdc.org/water/drinking/bw/bwinx.asp.

Standage, Tom. August 2005. Bad to the Last Drop. http://www.nytimes.com/2005/08/01/opinion/01standage.html?ei=5088&en=1f70bb8df1726693&ex=12 80548800&partner=rssnyt&emc=rss&pagewanted=all.

United States Environmental Protection Agency. September 2005. Water Health Series: Bottled Water Basics. http://www.epa.gov/safewater/faq/pdfs/fs_healthseries_bottledwater.pdf.