Le Langage Cree

Fiche d'Information: Le Langage Cree

Il y a-t-il beaucoup de gens qui parlent le Cree au Canada?

Environ 75 000 personnes parlent le Cree à travers le Canada, la langue autochtone la plus parlée au Canada. La plupart des gens qui parlent le Cree viennent de l’Alberta, la Saskatchewan ou le Manitoba. Le tableau ci-dessous illustre les langues autochtones parlées au Canada.

Population Autochtone Canada

Combien y a-t-il de dialecte?

Les dialectes sont les variétés d’une langue qui diffèrent dans la prononciation, le vocabulaire et la grammaire (mais ce n’est pas la même chose que l’accent). Vous pouvez avoir remarqués que les canadiens et les américains ont une orthographe différente (par exemple, colour et color, organisation et organization) mais vous pourriez rester étonnés de savoir les dialectes de la langue anglaise. Les gens parlant des dialectes différents sont quand même en mesure de communiquer, car les dialectes sont assez semblables. Le langage Cree et Algonquin ont plusieurs dialectes. Le diagramme ci-dessous illustre les 5 dialectes majeurs du langage Cree y compris les régions du Canada où il sont parlés.

dialecte par région

Comment l’écriture Cree s’est développée?

Une théorie du mot Cree est qu’il proviendrait d’un mot Ojibway, kristanowak et d’un mot Jésuite, kristinue et les deux réunit donnerait « Le peuple du nord » et on l’aurait raccourcit pour Kris (Cree).

L’autre théorie du mot Cree est qu’il a été créé car il était le premier à être Christianisé et soumis aux colonies. L’acronyme pour Cree était Christino, qui signifie Christianisé, qui est devenu Cree. Le terme utilisé par les Cree est Ininiwuk, qui signifie des hommes ou les gens original. Les plaines Cree d’Alberta et de la Saskatchewan, les régions boisée Cree de la Saskatchewan et du Manitoba et les régions marécageuses Cree du Manitoba et de l’Ontario appartiennent tous à cette famille.

Les Jésuites furent les premiers à essayer d’écrire la langue Cree comme ils l’entendaient. Il y a des histoires qui disent que le créateur aurait donné les syllabes aux gens. C’est ce que croient beaucoup de traditionalistes, que les syllabes auraient été écrites bien avant l’utilisation de la bible Jésuites.

Le langage Cree peut être écrit en notation syllabique ou en alphabet romain. Les syllabes Cree ont été développées lorsque les Jésuites et les Cree ont appris l’un l’autre leur langue et culture. La communication artistique du langage Cree (qui a été utilisée pour des dessins et symboles) combiné avec la communication des Jésuites a développé une notation unique de syllabes Cree.

Quand les enfants ont été placés dans des internats, ont leur a appris à lire et écrire en anglais. Comme ils ont appris l’alphabet anglais, les syllabes Cree ont été mit à l’écart. Tandis que le système d’écriture syllabique était présent dans les environnements religieux, la langue anglaise était présente dans les écoles, les magasins et au gouvernement. Parce que l’on a appris l’alphabet anglais aux enfants, ils ont commencé à écrire le Cree en utilisant l’alphabet anglais. La notation syllabique Cree est maintenant présente dans le système scolaire.

Quels sont les endroits au Canada qui possèdent des noms Cree?

Les autochtones ont d’abord nommé les endroits qu’ils connaissaient bien. Beaucoup de villes et provinces au Canada ont un nom provenant d’une langue autochtone. Le diagramme suivant illustre plusieurs endroits qui ont des noms d’origine Cree et leur signification.

endroits du nom cree
endroits du nom cree

http://esask.uregina.ca/entry/place_names.html et http://www.aadnc-aandc.gc.ca/

Comment les Cree voient l’eau?

L’extrait suivant est un extrait d’une présentation au Watershed Science Centre par le Chef Kenny Blacksmith, le fondateur de Gathering Nations International et chef adjoint du Grand Council of the Crees à Québec. L’extrait se passe au moment où l’on pensait vendre l’eau du Canada.

« Nipiih est vital au bien-être du pays, de la flore, de la faune et à notre environnement dans l’ensemble. En termes d’histoire, de culture et de survie, Nipiih était toujours et continuera toujours à être une ressource importante pour notre peuple, nos communautés et notre nation. L’eau ou Nipiih est impliquée dans tous les aspects de notre vie. »

Le chef Blacksmith expose 3 principes qui expliquent bien la perspective des Cree de l’eau et guide la prise de décision environnementale :

  1. « Nous avons une relation importante avec notre pays, notre eaux, nos ressources et l’environnement »
  2. « C’est notre responsabilité d’assurer la qualité de vie des générations présentes et futures »
  3. « Le principe de partage des eaux et toute les autres ressources »

L’extrait suivant provient d’une lettre écrite aux régulateurs fédéraux le 21 janvier 2004 sur la possibilité de l’implantation de mine de diamant dans la Baie James, en Ontario. Mike Koostachin, un Attawapiskat membre de la communauté des Premières Nations, a écrit une lettre pour expliquer le point de vue de la population Cree en ce qui concerne le développement de l’environnement environnant.

« Tout d’abord, nous portons une attention particulière sur l’impact de ce développement sur nos rivières. Depuis toujours nous considérons l’eau comme un élément précieux et elle fait partie, comme partie sacrée, de nos cérémonies. Le créateur a utilisé cet élément sacré avec l’air, le feu et la terre pour créer l’humanité. Tous les êtres vivants sont composés d’eau et dépendent d’elle pour vivre. En effet, pas un être peut cligner de l’œil, respirer ou parler sans eau. Chaque cellule du corps dépend de cet élément pour fonctionner. Aujourd’hui et comme toujours, nous sommes conscient de l’importance de l’eau et ces ainsi qu’elle est toujours présente dans nos cérémonies quotidiennes .Les femmes sont celles qui transportent l’eau lors de nos cérémonies puisqu’elles transportent le pouvoir de l’eau avant la vie elle-même. C’est le cadeau de la femme aînée et sage. D’habitue une grand-mère enseigne aux autres femmes la responsabilité de se soucier et de protéger l’eau comme une entité spirituelle et médicinale puissante. Nous savons que notre communauté, aussi bien que la Baie James et les rivières environnantes, sont les veines de la terre mère. » (http://www.miningwatch.ca/cree-cultural-perspective-naturalworld-mike-koostachin)

Les mots de la langue Cree nous démontre bien l’importance de l’eau pour ces gens. La perspective Autochtone de l’eau et l’importance de protéger les sources d’eaux est très importante pour eux. Pour plus d’information sur la perspective des autochtones sur l’eau consultez les fiches d’information Ojibway et Inuktitut.

La fondation de l’eau potable sûre a des programmes éducatifs qui peuvent compléter les informations trouvées dans cette fiche d'informations. Opération goutte d’eau surveille les contaminants chimiques qui sont trouvés dans l'eau, il est utilisé à des fins scientifiques. Il surveille comment l'eau est utilisée, d'où elle provient et combien elle coûte. Opération goutte d’eau mets sur pied des cours qui peuvent être utilisés dans les matières suivantes; sciences sociales, maths, biologie, chimie et science. Opération de l’esprit d’eau présente une perspective des Premières Nations; l'eau et les questions qui s'y rattachent il est conçu pour des études amérindiennes ou des classes de sciences sociales. Opération de l’eau saine surveille la qualité de l'eau potable au Canada et dans le monde entier et est conçue pour le domaine de la santé, des sciences et sciences sociales. Opération de la pollution d’eau se concentre sur les causes de la pollution de l'eau et comment elle est traitée et a été conçu pour les sciences sociales et les sciences. Pour avoir accès à plus d'informations sur ces activités éducatives et sur les fiches d'informations supplémentaires, visitez le site Web de la Fondation de l’Eau Potable Sûre au www.safewater.org

Ressources: 

Mining Watch. June 2004. Cree Cultural Perspective on the Natural World - Mike Koostachin. http://www.miningwatch.ca/cree-cultural-perspective-natural-world-mike-koostachin.

Presentation to the Watershed Science Centre, Environmental & Resource Science, Trent University. April 2007. Drinking Water: The How, Why and Who of Source Protection. http://www.trentu.ca/iws/documents/SWP_Blacksmith.pdf .

Saskatchewan Indian Cultural Centre. Plains Cree. http://www.sicc.sk.ca/plains-cree.html.

Saskatchewan Indian Cultural Centre. Swampy Cree. http://www.sicc.sk.ca/swampy-cree.html.

Saskatchewan Indian Cultural Centre. Woodland Cree. http://www.sicc.sk.ca/woodland-cree.html.

The Encyclopedia of Saskatchewan. 2006. Aboriginal Languages and Cree. http://esask.uregina.ca/entry/aboriginal_languages.html and http://esask.uregina.ca/entry/cree.html