L'Effet du changement climatique sur les maladies causées par les eaux

Fiche d'Information: L'Effet du changement climatique sur les maladies causées par les eaux

Quel impact le changement climatique aura-t-il sur l’eau?

On s’attend à ce que les changements climatiques augmentent la sévérité de la température. Cela signifie que quelques régions éprouveront une augmentation d’averse et il y aura des risques d’inondation. Les régions qui ont des sécheresses pourront éprouver des sécheresses encore plus extrêmes. La carte suivante illustre les changements de précipitation annuels prévus auxquels on s’attend jusqu’en 2050.

Changement de précipitation prévu de 1961-90 à 2040-60

On s’attend aussi à ce que la température moyenne augmente. Dans les secteurs où la température est plus chaude, la vitesse du cycle hydrologique augmentera créant ainsi une évaporation plus rapide de l’eau donc plus de précipitation. La carte suivante démontre les changements de température auxquels on s’attend pour le Canada en 2050.

Changement de température prévu de 1961-90 à 2040-60

Comment les précipitations affectent la qualité de l’eau?

Les précipitations importantes augmenteront le risque d’inondation dans beaucoup de secteurs du monde. Les inondations peuvent augmenter l’exposition humaine aux microbes pathogènes, car il y des contaminants dans ces eaux. Les pays en voie de développement sont particulièrement susceptibles de ceci, car leur eau peu profonde favorise le développement de moustique. Les équipements de traitement des eaux peuvent devenir endommagés, qui peut avoir comme conséquence la distribution d’eau non traitée ou incorrectement traitée. Les égouts et les conduites d’eau peuvent se casser, qui peut rendre l’eau potable souillée.

Il y a 3 catégories principales de maladies résultantes des inondations. La première catégorie inclut les maladies présentes dans l’eau, les plus connus sont les maladies diarrhéiques. La deuxième catégorie est les maladies amenées par les moustiques, l’eau peu profonde fournit la situation parfaite pour la multiplication des moustiques. La dernière catégorie est des infections causées par l’exposition à l’eau et on peut inclure des maladies de peau fongiques, comme des infections et des maladies respiratoires.

Les inondations augmentent aussi la quantité d’écoulement des champs. Ceci peut aussi provoquer de grandes quantités de sédiments et d’algues dans l’eau. Une étude américaine à récemment découvert que des 548 épidémies de maladie aux États-Unis entre 1948 et 1994, plus de la moitié ont été précédés par des précipitations importantes. Généralement lors de précipitation forte, il y a contamination de l’eau de surface et de l’eau souterraine. Les épidémies de maladie ne se produisent qu’environ 2 mois après les précipitations.

L’épidémie d’E. Coli dans la région de Walkerton, Ontario, est un bon exemple de comment les précipitations excessives peuvent augmenter la probabilité de contamination de l’eau. Le 8 mai 2000, une importante averse a commencé sur Walkerton. À chaque jour pendant 4 jours, la communauté a reçu de 10 à 20 millimètre d’eau. Le 12 mai, 70 millimètres de pluie sont tombés. Cette quantité de pluie était très inhabituelle et pourrait arriver une fois tous les 60 ans. On croit que la pluie a surchargé les aquifères et que les déchets on contaminés l’approvisionnement en eau avec la bactérie E. Coli.

Tandis que les sécheresses réduisent au minimum la quantité d’approvisionnement en eau, ils peuvent aussi diminuer la qualité de l’eau. Les minéraux, comme le fer et le manganèse, sont plus concentrés vers le fond de l’approvisionnement en eau. Pendant une sécheresse, quand le niveau de l’eau diminue, le niveau de minéraux dans l’eau augmente.

Quel impact la température a-t-elle sur les maladies présentes dans l’eau?

Un certain nombre d’études on trouvé un rapport entre la température et les maladies présentes dans les eaux. Le diagramme suivant montre le nombre de cas de maladie causé par l’eau. Tandis que quelques cas étaient dû à de la nourriture souillée, ce diagramme illustre la distribution mensuelle des maladies. Le cryptosporidiose, giardiose et la légionellose sont rapportés dans des quantités sensiblement plus élevées à la fin de l’été et tôt à l’automne. Pour plus d’information sur ces maladies, consultez les fiches d’informations Cryptosporidium, E. Coli, Giardia, Hépatite A, Legionella, Vibrio Choléra et Shigella.

Maladies rapportées aux États-Unis chaque mois en 2005

Les diagrammes suivants illustrent la distribution des maladies présentes dans l’eau aux États-Unis en 1993 et 1994. Le premier diagramme démontre les épidémies associées à l’eau potable. Mars, juin et août sont les mois qui ont eu le plus haut taux d’éruption de maladie. Tandis que les manifestations de maladie peuvent avoir des causes multiples, une augmentation de la température peut avoir contribuée à la sévérité de la maladie.

Le deuxième diagramme montre les éruptions associées à l’eau de loisir, comme les lacs et piscines. Il devrait y avoir aucune surprise à ce que ce soit les mois de juillet et août qui aient le plus haut taux de maladie diarrhéique (ou maladie gastro-intestinale), parce que les personnes sont plus exposées aux bactéries, parasites et virus

es éruptions associées à l’eau de loisi

Dans une étude canadienne récente, l’effet de la température sur la salmonelle, l’escherichia coli et le cryptosporidium a été étudié en Alberta et a Terre-Neuve entre 1992 et 2000. En Alberta, les chercheurs ont constatés que pour chaque augmentation de degré de température hebdomadaire moyenne, le nombre de cas rapportés de campylobacteriosis a augmenté de 2,2% et le nombre de cas d’escherichia coli de 6%. À Terre-Neuve, ils ont constaté que pour chaque augmentation de degré de température hebdomadaire moyenne, le nombre de cas rapportés de campylobacteriosis a augmenté de 4,5%.

Durant le phénomène d’El Nino, une augmentation moyenne de température de 5 degré Celsius mène à une augmentation de 200% de diarrhée chez les enfants au Pérou. Un groupe de chercheurs a évalué une augmentation de la température pour un degré Celsius augmente de 8% le nombre de maladie diarrhéique.

L’Organisation Mondiale de la Santé affirme qu’il y a environ 4 milliards de cas de maladie diarrhéique chaque année et 2,2 millions de morts de cette maladie. Ce la signifie que si la température mondiale moyenne devrait augmenter d’un degré, il pourrait y avoir 320 millions de cas supplémentaires et 176 000 morts de maladie diarrhéique!

Comment je peux diminuer mes chances de contracter des maladies présentes dans l’eau?

Même si les maladies présentes dans l’eau sont causées par des bactéries, virus et parasites, il y a quelques actions que vous pouvez faire pour réduire vos chances de contracter une maladie présentes dans l’eau. La méthode de prévention la plus efficace est d’avoir une bonne hygiène. Pour plus d’information sur les maladies présentes dans l’eau, y compris des mesures de prévention, consultez les fiches d’informationsCryptosporidium, E. Coli, Giardia, Hépatite A, Legionella, Vibrio Choléra et Shigella.

La Fondation de l’Eau Potable Sûre a des programmes éducatifs qui peuvent enrichir les informations trouvés dans cette fiche. Le programme Opération goutte d’eau étudie les polluants chimiques et est offert en cours de science. Le programme Opération d’écoulement d’eau étudie comment l’eau est utilisé, d’où elle vient et comment elle coûte est offert en cours de science social, math, biologie, chimie et science. Le programme Opération de l’esprit d’eau présente la situation des premières nations et de l’eau en plus de toutes les questions environnantes il est offert en classe d’étude amérindiennes et de sciences sociales. Le programme Opération de l’eau saine étudie toutes les questions entourant la santé par rapport à l’eau potable au Canada et dans le monde entier. Le programme se consacre entièrement à la santé et est offert en cours de science et science sociale qui collaborent ensemble pour le programme. Finalement, le programme Opération de la pollution de l’eau étudie comment l’eau devient polluer et comment on l’a dépollue et est conçu pour les cours de science et science social qui collaborent ensemble pour le programme. Pour avoir accès à plus d’information sur l’un ou l’autre de nos programmes éducatifs ou pour des fiches d’informations supplémentaires visitez le site web de la Fondation de l’Eau Potable Sûre au www.safewater.org.

Ressources:

Centers for Disease Control and Prevention. 2007. Floods. http://www.bt.cdc.gov/disasters/floods/.

Centers for Disease Control and Prevention. 1996. Morbidity and Mortality Weekly Report: Surveillance for Waterborne - Disease Outbreaks -- United States, 1993-1994.

Curriero, Frank C.; Patz, Jonathan A.; Rose, Joan B.; & Lele, Subhash. August 2001. American Journal of Public Health: The Association Between Extreme Precipitation and Waterborne Disease Outbreaks in the United States, 1948-1994. http://www.pubmedcentral.nih.gov/articlerender.fcgi?artid=1446745.

Few, Roger; Ahern, Mike; Matthies, Franziska; & Kovats, Sari. January 2005. Tyndall Centre for Climate Change: Health and flood risk: A strategic assessment of adaptation processes and policies. http://www.tyndall.ac.uk/sites/default/files/t3_31.pdf.

Tyndall Centre for Climate Change Research. 2003. Health hazards and climate change flood risk. 

Tyndall Centre for Climate Change Research. 2005. How will climate change affect flooding and water supply? 

World Health Organization. 2007. Questions and answers: South Asia earthquake and tsunami. http://www.who.int/water_sanitation_health/tsunami_qa/en/.

World Health Organization. 2007. Water - related diseases: Diarrhoea. http://www.who.int/water_sanitation_health/diseases/diarrhoea/en/.